Étymologie et sens du mot « enseigne »

Le Saviez-Vous ?


Étymologie et sens du mot « enseigne »

( XIIème siècle) Du latin insignia (« marques distinctives ») dérivé de signum (« signe ») et doublet populaire de insigne. Ce substantif féminin a plusieurs sens, selon les époques.



Dans l’ancien temps, l’enseigne était une marque, un indice servant de signe de reconnaissance (heaume sur les faîtes du château du seigneur). Elle était aussi un signe de ralliement pour une troupe (drapeau sur une pique). Dans le domaine maritime, l’enseigne est un pavillon de navire.


Dans le langage commun, l’enseigne est une indication (sous forme d'emblème, d'objet symbolique, d'inscription) apposée sur un établissement commercial pour le signaler au public (enseigne d'auberge, enseigne électrique, lumineuse, rouge).


Quelques extraits d’ouvrages :

> Ce jeune gentilhomme […] jetant un regard assez dédaigneux sur les nombreuses hôtelleries qui étalaient à sa droite et à sa gauche leurs pittoresques enseignes, laissa pénétrer son cheval tout fumant jusqu’au cœur de la ville […] — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)

> C’était vrai ! L’auberge du Grand-Henri n’était plus ! Décrochée l’enseigne qui montrait aux passants la silhouette du Béarnais couronné de lauriers et vidant sa pinte avec une grimace de jubilation ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)


Source des images, livre : L’enseigne aux éditions C&M


Enseigne Communication, marque de l’entreprise Plexico est à votre entière disposition. Vous avez un projet ou des questions ? Contactez-nous au 0251543719.